BOUILLON Blanc

Pour en parler .
fiches aromatiques et condimentaires

Modérateurs : morpho, jeanmi22, plumeaigleblanc

Avatar de l’utilisateur
plumeaigleblanc
Messages : 4597
Inscription : 31 Août 2009 17:24
Localisation : Région de Cambrai
Contact :

BOUILLON Blanc

Messagepar plumeaigleblanc » 13 Sep 2009 11:01

Bouillon blanc
Verbasuim thapsus Molène, bonhomme, oreille de loup, herbe de St Fiacre, cierge de Notre Dame, herbe de St Pierre, bouillon ailé, oreille de St Cloud.

DESCRIPTION

Peut atteindre 2 m de hauteur. Elle possède un revêtement pileux cotonneux, blanc ou jaunâtre.
Les feuilles crénelées, épaisses et velues se prolongent sur la tige par des rubans ailés sur les feuilles supérieures.
Les fleurs jaunes sont groupées en épi pouvant atteindre 1 m. Elles sont assez petites.
Les graines noires sont contenues dans des capsules.
Pousse dans les prairies sèches, ensoleillées, les murs, et/ou terrains secs.
Floraison : juin à septembre.



HISTOIRE

Dans la médecine antique, on utilisait la racine de bouillon blanc lors des diarrhées, de crampes, d'inflammations des yeux.
Au Moyen Age, les mendiants appliquaient des renoncules scélérates pour faire pousser sur leur peau de vilains ulcères, afin d'inciter à la pitié les âmes charitables. Ils se soignaient ensuite en appliquant sur les plaies des feuilles de bouillon-blanc qui les guérissaient.

UTILISATIONS MEDICINALES

Sédatif, pectoral , à utiliser en cas de rhume, grippe, irritation de la poitrine, inflammation de la gorge, laryngite, catarrhe, asthme, inflammation des voies digestives et urinaires ; dénoue les crampes, calme la coqueluche. La fleur de bouillon-blanc est légèrement sudorifique et diurétique.

Les feuilles et fleurs cuites dans du lait et réduites en une espèce de bouillie sont utilisées en cataplasme pour soigner les hémorroïdes, les dartres ; faire mûrir les panaris, les furoncles, les clous ; panser les plaies et les brûlures.

Tisane: Les fleurs de bouillon-blanc sont recommandées pour soigner les toux rebelles. Elles sont employées avec d'autres plantes expectorantes. Cette tisane, dite "aux quatre fleurs" est composée de 4 parties égales de fleurs de bouillon-blanc, de mauves, de coquelicots et de tussilages. On l'utilise à raison de 5 g par 1itre d'eau.
Attention : filtrer soigneusement, les fleurs du bouillon-blanc possédent des étamines « poilues » très irritantes.

Coups de soleil :Appliquer sur les rougeurs une décoction de 30 à 60 g de feuilles par litre d'eau,

Engelures : Cuire 20 g de feuilles dans 40 g d'huile d'olive. Faire des applications tous les soirs.

Bronchites, appareil respiratoire en général :10 à 30 g pour 1 litre d'eau bouillante sucrée au miel.


Image
Sites persos: http://segardbea.free.fr et http://www.creationsplume.stools.net
Nous ne sommes pas propriétaires de la Terre, mais dépositaires pour nos enfants.

Avatar de l’utilisateur
marcello2
Messages : 18173
Inscription : 10 Jan 2007 12:51
Localisation : 73 Savoie près de Pont de Beauvoisin

Messagepar marcello2 » 13 Sep 2009 11:08

Belle plante,
Oreille de loup, je connaissais le nom sans connaître la plante.
Je l'ai déjà vue dans les chemins en me balladant aux champignons.
(\__/)
(='.'=)
(")_(") Hello, c’est Marcello, alias Satanas

Avatar de l’utilisateur
tintin
Messages : 512
Inscription : 10 Déc 2013 00:07
Localisation : Arras(Fr-62)

Messagepar tintin » 07 Mai 2014 18:37

on peut en faire de la liqueur,

quelqu'un à la recette svp
Un homme qui ne s’intéresse pas à la bière qu’il boit ne s’intéresse sûrement pas au pain qu’il mange

Avatar de l’utilisateur
Mike Lyne
Administrateur - Site Admin
Messages : 22145
Inscription : 25 Août 2009 18:34
Localisation : Pas-de-Calais - Entre Artois et Ternois

Messagepar Mike Lyne » 08 Mai 2014 12:46

Hello

A tester

  • Remplir un bocal de 1 litre des fleurs de Bouillon Blanc
  • Couvrir d'eau de vie à 40°
  • Laisser macérer une semaine au jour en remuant régulièrement
  • Filtrer
  • Préparer un sirop composé de 1/3 d'eau et 350 gr de sucre
  • Laisser refroidir
  • Verser dans le bocal et mélanger
  • Laisser vieillir avant dégustation



Source : Carnet de cuisine sauvage de Bernard Bertrand
Dernière édition par Mike Lyne le 08 Mai 2014 14:14, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
tintin
Messages : 512
Inscription : 10 Déc 2013 00:07
Localisation : Arras(Fr-62)

Messagepar tintin » 08 Mai 2014 14:06

merci MikeLine

J'ai à peu près la même recette,
mais macération 20j

Pour le taux de sucre, on met ce qu'on veut, mes liqueurs tournent à 150/200g par litre

si quelqu'un à une recette testée approuvée je prends aussi
Un homme qui ne s’intéresse pas à la bière qu’il boit ne s’intéresse sûrement pas au pain qu’il mange


Revenir vers « Aromatiques, Condimentaires et Médicinales et Fiches »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités